l’iridologie

 

IRIDOLOGIE: C’est  un  examen   indolore  de la partie colorée de l’iris de l’œil qui va permettre de déterminer des tendances, points forts et faibles de votre vitalité, terrain  et ainsi définir les axes de travail à mettre en place.

 

« L’iris est le reflet de notre santé et de nos états d’âme ». L’iridologie a pour fonction d’interpréter l’iris (la partie colorée de l’œil), considérée comme la zone de projection de l’organisme humain. Comme un tableau de bord, chaque organe, et son état, y serait représenté. Différents paramètres permettent de révéler la cartographie de l’individu et des informations sur sa santé. Concrètement, les iridologues étudient la tonicité, les dépôts, le relief, les couleurs, la pigmentation, la texture et d’autres facteurs qui définissent la particularité de chaque iris

Applications :

L’iridologue s’intéresse à deux aspects : la surface irienne – qui détermine la couleur de l’œil- et les effets de l’action des muscles iriens (sphincter et dilatateur pupillaires, muscles ciliaires du corps ciliaire).

Tout l’art de l’iridologie consiste à interpréter précisément le sens des signes de l’œil afin de faire le bilan de terrain, préalable au traitement. Notamment la tonicité des fibres qui composent la trame de l’iris donne une impression générale de l’état de santé. Les signes particuliers (tâches, dépôts, bosses…) indiquent de potentielles faiblesses et d’éventuelles prédispositions à telle ou telle maladie. Chaque organe correspondant à une zone définie selon la cartographie de l’iris, la localisation d’un signe particulier indiquerait l’organe qui pourrait être atteint.

Enfin, les iridologues ont dressé trois principaux « profils des faiblesses constitutionnelles », en se basant sur la couleur des yeux.

  • Les individus aux yeux bleus ou gris, dits « Lymphatiques » auraient un système immunitaire fragile et prédisposaient aux allergies, asthme, eczéma, migraines, arthrite, etc.
  • – Ceux aux yeux marrons, dits « hématogènes » seraient sensibles aux troubles circulatoires, hépatiques et bilieux (anémie, diabète, spasmes nerveux digestifs, etc.).
  • – Enfin pour ceux ayant les yeux mixtes  sont plus susceptibles aux allergies, aux problèmes de foie, des systèmes urinaire et digestif, au diabète, etc.

En pratique :

Simple technique d’observation, l’examen est totalement inodore et ne présente aucun risque. Il est effectué sur les deux yeux. Pour observer l’œil, l’iridologie dispose de deux méthodes : l’examen direct à  la loupe et d’une lumière  ou l’iridographie (procédé photographique ou vidéo permettant de travailler sur un agrandissement des iris).

Cet examen permet d’effectuer un bilan vital et de donner un axe de travail au naturopathe.