Réflexologie Endonasale ou Sympaticothérapie

Qu’est ce que c’est ?

La sympathicothérapie est une technique de soins millénaires faisant partie des thérapies réflexes, comme l’acupuncture, le shiatsu ou la réflexologie.

Il s’agit, par des attouchements légers ou appuyés des zones muqueuses situées à l’intérieur du nez, au moyen de stylets durs ou souples terminés par un bout arrondi, de stimuler les points réflexes du système neurovégétatif. Stimulé, celui-ci agit en régulateur sur le système nerveux autonome, contrôlant notamment, les mouvements péristaltiques des intestins, les battements du cœur ou la respiration.

Chaque point réflexe correspond à une partie du corps. Les stimuler induit une information nerveuse qui est transmise par l’intermédiaire de la deuxième branche du trijumeau  à l’organe ou partie du corps correspondant.

POURQUOI ?

Elle réalise le traitement d’élection de toutes les pathologies liées au stress et corrige les déséquilibres neurovégétatifs générateurs des maladies dites fonctionnelles qui représentent la majorité des motifs de consultation.

Les problèmes psychosomatiques et neurovégétatifs

Insomnies, hypersomnie, migraines, anxiété, angoisses, dépressions nerveuses, hyperémotivité (tranquillise), hyperexcitabilité, troubles digestifs, intoxication tabagique, spasmophilie, acouphènes issus de tensions nerveuses, stress…

Les problèmes cardiovasculaires

Hypertension artérielle, tachycardies, arythmies, terrains spasmophiles, varices, hémorroïdes, jambes lourdes, maladie de Reynaud, mauvaise thermorégulation

Les troubles viscéraux

Difficultés digestives, aigreurs, acidité, ulcérations, diarrhées, constipation, états colitiques, parasitoses, colibacilloses, entérites, colites chroniques, poids (régule l’élimination), troubles de l’appétit et de la soif

Les asthénies physiques et psychiques

Les troubles respiratoires et ORL

Asthme,  bronchites chroniques, otites, sinusites, laryngites, rhinites allergiques,…

Les troubles dermatologiques

Prurits, eczéma, psoriasis, alopécie,…

Les troubles génitaux

Syndrome prémenstruel, ménopause, impuissance, frigidité, aménorrhées, dysménorrhées ; leucorrhées, aide à l’accouchement +++, …

Cette technique est également une aide à l’arrêt du tabac et à la stabilisation du poids.

Elle ne doit pas se substituer à un traitement médical que seul votre médecin est apte à modifier, mais peut se pratiquer en complémentarité avec la médecine conventionnelle.

Contre indications :

  • Les polypes
  • L’épilepsie
  • Le glaucome avancé
  • Les crises d’épitaxis fréquentes
  • Les troubles cardiaques graves comme infarctus ou les crises d’angor
  • La grossesse
  • Les menstruations
  • Une inflammation aigüe des muqueuses nasales
  • Une crise d’asthme

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *